• Gugus Gazette

     Gugus Gazette

    Les résultats de travail

    Mise à jour du 12/09/2015

     

  • 13/08/2011

    Du travail, toujours du travail 

     ça y est, quelques clichés  de notre entrainement du 13 Août.

     Mixte d'exercices en longe et en libre

     Gus est à son aise dans les sauts, (longueur et haie) - Il donne une forte impulsion à sa prise d'appel et franchit à présent les minima dans ces deux secteurs - La palissade, nous la réservons après 12 mois, le temps de lui faire de bons tendons, ligaments, muscles et que le terrain d'agility re-installe son "A" pour remettre , dès la ré-ouverture du club, les bases du franchissement.

    Le "mordage" : Variété d'un entrainement à l'autre et le fond du chien commence à être testé.

    Garde au ferme

    GAF GAF GAF 

    Garde d'Objet

    GO GO GO   

    Attaque de face

    FACE FACE FACE

    Après l'effort : Bar, pataugeoire, baignoire !

    Après l'effort


  • 23/07/2011

    9 Mois

    Visite traditionnelle à la campagne – C’est l’occasion d’élargir son champ d’expériences
    La mer, les vaches, les champs, les gens.

    A l'eau

     

      A l'eau

        

        La mer

    Fergus confirme son goût pour l’eau surtout lorsqu’il y a compétition avec sa mère (l'otarie) pour ramener une balle.

     

       A l'eau 

    Une fois tout mouillé, sa morphologie se révèle au grand jour – un corps encore tout dégingandé, un train arrière qui pousse fort et qui s’il se laisse aller, lui fait souvent passer « cul par-dessus tête » dans les sauts, ou bien dans ses freinages en fin de courses pour chopper une balle !

    BalleD’ailleurs ses sauts sont faciles: hauteur, il vole – longueur : il vole – Nous lui avons fait gravir un gros rouleau de paille dans un champ – grande aisance – la descente est très surprenante car en fait, du haut de son ballot, il s’élance encore plus en hauteur pour retomber sur ses pattes – Nous allons devoir lui apprendre la technique de redescente « douce » lorsque nous aborderons l’apprentissage  de la palissade afin de préserver ses articulations. 

    Les vaches

    Lors des promenades dans les champs, Fergus était très curieux des vaches – pas facile à tenir sa marche au pied lorsque les petits veaux courraient le long de la clôture, tout aussi curieux que le bouvier.

    Les champs

    J’ai pu tester encore mon rappel sifflet lorsque Fergus a levé dans les betteraves une volée de perdrix, d’abord surpris par le bruit de ailes, il s’est  ensuite élancé à leur poursuite – mon sifflet et mon boudin récompense ont été efficaces car dès le signal  il s’est arrêté net pour revenir à mon boudin.

    Les gens :

    Promenade aux marchés de St Valery ou de Cayeux – Il se faufile, en marche au pied dans la foule à côté de moi - Dans le brouhaha des cris des vendeurs, des musiques de bal qui se promotionnent dans les hauts parleurs – j’en profite pour faire des arrêts avec un assis et belle récompense parce qu’exécuté rapidement, puis reprise de marche au pied .. Comme dans la rue, ou sur le terrain - Fergus impressionne et attire à la fois.  Un grand chien noir avec une bonne grosse tête interpelle les passants qui laissent sortir instinctivement un « houlà le grand chien ! » Fergus aime bien aussi cette ambiance – Par contre, il adopte de suite une attitude de vigilance lorsque nous nous trouvons dans un lieu où les gens sont plus rares ou isolés car il se met à surveiller tout ce qui bouge – L’atavisme de garde est là et je dois éduquer Fergus  au discernement afin que cet atavisme soit bien géré.

    Le Gus au boulot :

    Les positions sont en cours, les sauts aussi – absence du maître amorcée – le rapport d’objet, nous abordons la phase de rébellion (j’ai connu cela avec Rooster) et j’introduis maintenant une légère contrainte – En effet,  le premier exercice rapport est pratiquement exécuté avec un assis devant moi.. mais les répétitions suivantes le lassent et il revient à sa manière pour se coucher sur son objet à mes pieds  donc je dois bien me rappeler que le bouvier, ça aime la variété

    La toile :

    Toujours en progression et dans le plaisir –Fergus réagit bien aux sollicitations qui guident ses prises pour être efficace et rapide – Il est bon élève même lorsque sa maîtresse fait des faux pas ! Nous avons maintenant introduit plus d’obéissance – les cessations se mettent en place – Rappel au sifflet + Boudin – les cessations en garde au ferme, fuite de recherche ou de défense du maître sont respectées sur un gros FEEEERGUUUUS –Par contre, Il faudra que l’on surveille son obéissance et son écoute en fin d’un programme car en fin de séance de mordant,  la cessation est moins immédiate – Fatigue qui lui bouche les oreilles ?  Justement pour lui donner un « physique » et  « refaire » le mien, je l’emmène régulièrement faire un footing dans les bois – ça ne peut être que profitable à tous les deux.

    Je n’ai pas de photos sur son entraînement, j’ai déjà du mal à coordonner mes gestes, mon sifflet, mon boudin et mon comportement, alors avec une caméra ou un appareil photo en plus.. !!

    Vie à la maison :

    il est calme et vit avec nous comme les deux autres bouviers – Rooster et lui sont dans le respect.. mais le vieux est encore le chef  lorsqu’il vient chiper une pomme dans les pattes du jeune pour aller la manger avec la sienne 2 mètres plus loin sous les yeux de Fergus tout respectueux -  Par contre, il sait montrer son énervement à sa mère lorsqu’elle devient pénible en venant le « titiller » sans arrêt.

    L’organisation hiérarchique entre les 2 mâles  est toujours bien installée et stable – Surveillons que cela se maintienne le plus longtemps possible. C’est beaucoup plus simple à vivre !


  • 23/05/2011

    "Rebel, rebel..."

    Voilà, nous y sommes : la version « rebelle » de Gugus  se montre au grand jour ! De plus, son physique commence à bien servir son désir de « ch’fé s’que j’veux » et c’est à partir de maintenant que je ne dois pas « lâcher l’affaire» !

    Obéissance : L’exécution des ordres  n’est plus  immédiate,  même avec  « magic croquette » (Positions) ou bien exécute un acte sans rapport avec ce que je lui demande « comme pour se débarrasser » de la corvée – J’utilise progressivement la fermeté, ce qui me permet de jauger les traits de caractère qui se profilent dans la construction de notre relation.  Je navigue entre la crainte de « casser » le caractère et d’être trop « maman » pour conserver se qu’il nous propose !

    "T’en fait pas, dit le coach.. si c’est un bon chien et s’il a du fond, ça tiendra !"
    C’est maintenant que l’on peut commencer à l’évaluer .. ! Et j’essaie donc de retrouver les souvenirs « clips » des chiots lorsqu’ils jouaient entre eux pour tenter d’y retrouver des analogies avec son comportement actuel.

     Mais .. cependant.. le rappel au sifflet continue de bien fonctionner avec le boudin récompense, tant dans la vie quotidienne que sur le terrain – Notre balade dans les bois hier me l’a encore démontré !

    Tous les petits exercices débourrés en milieu naturel lui deviennent plus rébarbatifs lorsque l’on rentre sur le terrain pour travailler avec les autres chiens de l’équipe. Gugus commence « à regarder » les autres chiens et il me semble que  le « copain-copain » de jeunesse avec les autres mâles  va se transformer progressivement en  « catch-catch » avec un peu plus de mois de vie ! Oups, j’ai déjà été servie avec Rooster.. v’la t’y pas que GuGus va remettre le couvert dans ce registre !

    Autre grand sujet du moment : Cessation au mordant

    Pour le moment, il décroche du pantalon au coup de sifflet pour se retourner et revenir vers moi happer la jambière et en jouant du stick -  On va tenter de conserver cela le plus longtemps possible, avec une transition « boudin récompense »,  avant de devoir, sûrement, gérer son envie excessive de mordant, comme avec sa mère, en version « zappette » ! Il faut aussi garder en tête que Urak, son père, n’est pas le dernier non plus à fonctionner en mode « excesssss » ! Une équipe de « montage » avertie en vaut deux et le coach a l’avantage de connaître les mordants des deux parents pour  retrouver dans Gugus  leurs  empreintes comportementales !     

    Gus mord en toute sérénité, prise profonde, secoue bien sa tête lorsque le combat se calme. Les attitudes lui sont proposées, les passages « inhabituels »  du stick ne le « dérangent » pas. Son côté « gardien » lui sert bien et nous rend service dans l’exercice de la garde d’objet.

    On continue donc sa formation bien confiant.


  • 23/03/2011

    5 mois tout rond le garçon  

    Derniers changements de dents : les crocs ont pointé leurs têtes et terminent  la mise en place de la nouvelle denture toute d’email blanc vêtue !

    Nous tentons de le ménager en entraînement  pour éviter la mauvaise expérience,  mais Gus nous montre que ces précautions restent inutiles lorsqu’il happe pleine bouche la jambière, tire et secoue  la toile. Bientôt le coach commencera son programme de montage – Pour le moment, Ô petit miracle,  nous avons  des « pseudos- cessation lorsque je pousse en deux tons « GUuuussssSS  halte » et qu’il décroche en jambière libre
     – Ne nous réjouissons pas trop vite  –

    Gus a atteint  la même taille que Zozo (59cm) et joue de plus en plus viril avec sa mère mais  reste respectueux  avec « Tonton Rooster » qui reste pour le moment  son « référent ».
    Dans le « civil » : ça y est, Gus prend ses aises, s’installe dans ses petites bêtises et devient
    « filou et malin» avec notre genre humain.  C’est une période où il « capte » tout très vite et c’est là que commencent  les tests sur ma capacité à gérer son émancipation dans  le juste équilibre éducation/dressage. 


  •  19/02/2011

    Près de 4 mois et déjà le renouvellement des dents

    Gus est, depuis un bon mois, dans son programme de débourrage.

    Débourrage dans le mordant.
    Débourrage dans le pistage.
    Débourrage en "tout"... gentiment.. dans le jeu afin de placer ni vu, ni connu, des petits exercices Ring et Campagne.

    Gus est, à mon goût et à notre grand étonnement, trop facile à vivre.
    Les adultes (Tonton Rooster & Zozo) sont en accord parfait pour le moment avec lui. Il sait s'affirmer pour voler une branche dans la gueule de Rooster, ou bien venir chiquer sa mère pour jouer à la bagarre !

    Pour le mordant, il n'est pas excité comme nous l'avions observé chez "zozo"! IL attend simplement que je lui donne le commandement "Gus Attaque", pour s'élancer et attraper la jambière libre, d'une prise ferme, profonde et bien fixée. Ceci nous plait pour le moment - Notre coach, connaissant bien les mordants des deux parents, travaille en mode calme... mais viril. Gus répond bien à chaque fois avec des secouages de tête autoritaires, sous les attitudes et sous le stick !
    Nous ses maîtres, sommes relativement frustrés de ne pas le sentir débordant, mais plutôt concentré et appliqué - Du haut de ses 4 mois, on dirait un adulte raisonnable et déjà "formaté" - Comment cela va t'il évoluer?? 

    Cet après-midi, révolver et découverte de cache - Gus continue d'emboucher la Jambière dans des micro fuites.
    Il ramène chaque fois sa jambière et la conserve dans la gueule un temps infini en nous regardant bien fier.

    Nous serons un peu mieux fixés après "les dents" sur son tempérament au travail et les choses plus sérieuses lui seront alors proposées.

    Je nous initie également à des "pistounettes" (sur les conseils de mes amis Rcistes et Campagnards) et cela me semble également épatant de voir une petite boule de poils déjà très appliquée, renifler, de droite et de gauche pour découvrir les petits bouts de saucisse magique !

    Gus grandit trop vite... Durant les promenades en forêt, il montre déjà un atavisme de garde et dans les espaces dégagés, je suis surprise de le voir surveiller les alentours et les personnes isolées.. en se retournant de temps en temps sur celle qu'on vient de croiser et vérifier son comportement !

    A la maison, là aussi, il fait déjà la différence entre sa "famille' et les nouveaux venus.
    Beau-Papa et belle-Maman étaient "sous surveillance" lors de leur récente visite.