• 23/07/2011

    23/07/2011

    9 Mois

    Visite traditionnelle à la campagne – C’est l’occasion d’élargir son champ d’expériences
    La mer, les vaches, les champs, les gens.

    A l'eau

     

      A l'eau

        

        La mer

    Fergus confirme son goût pour l’eau surtout lorsqu’il y a compétition avec sa mère (l'otarie) pour ramener une balle.

     

       A l'eau 

    Une fois tout mouillé, sa morphologie se révèle au grand jour – un corps encore tout dégingandé, un train arrière qui pousse fort et qui s’il se laisse aller, lui fait souvent passer « cul par-dessus tête » dans les sauts, ou bien dans ses freinages en fin de courses pour chopper une balle !

    BalleD’ailleurs ses sauts sont faciles: hauteur, il vole – longueur : il vole – Nous lui avons fait gravir un gros rouleau de paille dans un champ – grande aisance – la descente est très surprenante car en fait, du haut de son ballot, il s’élance encore plus en hauteur pour retomber sur ses pattes – Nous allons devoir lui apprendre la technique de redescente « douce » lorsque nous aborderons l’apprentissage  de la palissade afin de préserver ses articulations. 

    Les vaches

    Lors des promenades dans les champs, Fergus était très curieux des vaches – pas facile à tenir sa marche au pied lorsque les petits veaux courraient le long de la clôture, tout aussi curieux que le bouvier.

    Les champs

    J’ai pu tester encore mon rappel sifflet lorsque Fergus a levé dans les betteraves une volée de perdrix, d’abord surpris par le bruit de ailes, il s’est  ensuite élancé à leur poursuite – mon sifflet et mon boudin récompense ont été efficaces car dès le signal  il s’est arrêté net pour revenir à mon boudin.

    Les gens :

    Promenade aux marchés de St Valery ou de Cayeux – Il se faufile, en marche au pied dans la foule à côté de moi - Dans le brouhaha des cris des vendeurs, des musiques de bal qui se promotionnent dans les hauts parleurs – j’en profite pour faire des arrêts avec un assis et belle récompense parce qu’exécuté rapidement, puis reprise de marche au pied .. Comme dans la rue, ou sur le terrain - Fergus impressionne et attire à la fois.  Un grand chien noir avec une bonne grosse tête interpelle les passants qui laissent sortir instinctivement un « houlà le grand chien ! » Fergus aime bien aussi cette ambiance – Par contre, il adopte de suite une attitude de vigilance lorsque nous nous trouvons dans un lieu où les gens sont plus rares ou isolés car il se met à surveiller tout ce qui bouge – L’atavisme de garde est là et je dois éduquer Fergus  au discernement afin que cet atavisme soit bien géré.

    Le Gus au boulot :

    Les positions sont en cours, les sauts aussi – absence du maître amorcée – le rapport d’objet, nous abordons la phase de rébellion (j’ai connu cela avec Rooster) et j’introduis maintenant une légère contrainte – En effet,  le premier exercice rapport est pratiquement exécuté avec un assis devant moi.. mais les répétitions suivantes le lassent et il revient à sa manière pour se coucher sur son objet à mes pieds  donc je dois bien me rappeler que le bouvier, ça aime la variété

    La toile :

    Toujours en progression et dans le plaisir –Fergus réagit bien aux sollicitations qui guident ses prises pour être efficace et rapide – Il est bon élève même lorsque sa maîtresse fait des faux pas ! Nous avons maintenant introduit plus d’obéissance – les cessations se mettent en place – Rappel au sifflet + Boudin – les cessations en garde au ferme, fuite de recherche ou de défense du maître sont respectées sur un gros FEEEERGUUUUS –Par contre, Il faudra que l’on surveille son obéissance et son écoute en fin d’un programme car en fin de séance de mordant,  la cessation est moins immédiate – Fatigue qui lui bouche les oreilles ?  Justement pour lui donner un « physique » et  « refaire » le mien, je l’emmène régulièrement faire un footing dans les bois – ça ne peut être que profitable à tous les deux.

    Je n’ai pas de photos sur son entraînement, j’ai déjà du mal à coordonner mes gestes, mon sifflet, mon boudin et mon comportement, alors avec une caméra ou un appareil photo en plus.. !!

    Vie à la maison :

    il est calme et vit avec nous comme les deux autres bouviers – Rooster et lui sont dans le respect.. mais le vieux est encore le chef  lorsqu’il vient chiper une pomme dans les pattes du jeune pour aller la manger avec la sienne 2 mètres plus loin sous les yeux de Fergus tout respectueux -  Par contre, il sait montrer son énervement à sa mère lorsqu’elle devient pénible en venant le « titiller » sans arrêt.

    L’organisation hiérarchique entre les 2 mâles  est toujours bien installée et stable – Surveillons que cela se maintienne le plus longtemps possible. C’est beaucoup plus simple à vivre !


    Tags Tags : , , , ,